Qui êtes-vous ?

Ma photo
Les aventures d'une Frenchie en Oz...

lundi 26 janvier 2009

Mi casa es... mi casa.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'en ce moment je réfléchis beaucoup.

Tout d'abord, marquez ce jour d'une pierre blanche, j'ai compté (si, si, sur mes doigts et tout).
Jusqu'à 3 et demi (faut pas pousser non plus hein).
Février: 1.
Mars:2.
Avril:3.
Mai: et demi.
Dans trois mois et demi donc, et non 4 comme je le disais ya un post, je rentre en France.

Ensuite, j'ai beaucoup bipé.
Plusieurs fois cette semaine alors que j'étais seule ou entourée, que je m'ennuyais ou que je m'amusais, j'ai eu cet arrêt sur image et cette réflexion sur mon environnement:
"Mais qu'est ce que je fais ici? C'est pas chez moi..."
Ce n'est pas de la déprime, non, c'est un constat.

J'aime l'Australie, c'est un fait, je ne peux pas le nier.
Il fait ici si bon vivre, les gens sont super sympa, le climat est, faut l'avouer, bien plus agréable qu'à Paris, même si certains jours on aimerait bien être sec loin du ventilateur...
Je suis même déchirée à l'idée de quitter ce pays qui m'a accueillie pour un an.

Mais voilà, mon pays, mon home sweet home, c'est la France.

J'ai commencé à faire vraiment mes comptes, je vais d'ici quelques heures/jours booker tous les voyages que je souhaite faire.
Je compte tout d'abord arrêter de bosser avant la fin du mois de mars.
Au programme, la Tasmanie, avec pourquoi pas un stop à l'aller et un au retour à Sydney et Melbourne.
Puis Ayers Rock. Quelques jours dans le désert, moi je dis, ça peut être chouette.

Lundi 20 avril, décollage pour Cairns, où je passerais trois jours avant de m'envoler pour Tokyo assister au mariage 1.0 de mon frère.
Programme (sujet à modification suivant l'humeur de la principale intéressée):
Lundi 20 avril donc, arrivée à Cairns à 10h. Pourquoi pas un road trip l'après midi/soir histoire d'admirer la faune sauvage.
Mardi 21, Snorkelling et shopping, euh... visite de Cairns.
Mercredi 22, visite du zoo tropical et d'une ferme de crocodile. Histoire de câliner un koala et un crocro.
Jeudi 23 décollage vers le pays du soleil levant. Arrivée heure locale 18h45, soit environ 45 minutes juste après pôpa et môman.
Et là: shopping shopping shopping.
Quoi? On me dit dans l'oreillette que c'est pas ça...
Aaaaaah, oui pardon, mariage tout ça, ET shopping.
Bah si quand même, je vais passer quelques jours à Tokyo, z'avez quand même pas cru que je reviendrais les valises de papa et maman vides, si?
Bon, retour de soir le 29 avril qui me fera arriver le 30 à Brisbane.

Ensuite, j'ai juste envie d'aller voir les baleines passer sur la Gold Coast, parce que con que je suis je les ai loupées avant l'été.

Puis, dire adieu aux personnes que j'ai connues ici. Ca, ça va pas être facile.
Parce que j'en ai passé des bons moments avec des gens chouettes. Et ça va pas être facile de leur dire au revoir sachant que je ne les reverrais peut-être pas, ou du moins pas avant très longtemps.

En tout cas, qui dit soirée d'adieu, dit soirée de retrouvailles, et CA, ça m'enchante.

Alors mesdemoiselles, mesdames, messieurs les Français, attendez vous à plein de câlins et de bisous, parce que que vous en vouliez ou non, vous en aurez.

3 commentaires:

Les' a dit…

ouééééééé! Hâte de te rencontrer enfin en vrai ma belle!!!!

TiteMaud a dit…

Tout pareil. ^^

Anonyme a dit…

When you check out the meaning of the word adore, installing relations to a captivating association by using one more, however for a sensation that could be engendered when you've got miltchmonkey a much better association with ourselves much too * or even just like a a sense of higher oneness with the family or perhaps human race * this develops into far more magnificent that every someone needs in life can be like.